Star Wars : Les aigles d’argent

Recrutés par Grandel Teem, un colon persuasif qui possède un vaisseau et traîne sur la bordure, nos amis ont pris place à bord dans l’espoir d’une mission susceptible de les sortir de leur torpeur et de remplir leurs bourses. Un mystérieux individu, que Grandel semble connaitre les a alors envoyés visiter le hangar 115 de la compagnie Bio-tech. Sur place, ils ont découverts l’ensemble du personnel soigneusement blastérisés et le coffre principal vidé. Du travail de pro et non comme le pensait leur commanditaire, une attaque grossière des Hutts qui semblent en rivalité.

Quelques indices ont permis à nos amis de gagner le casino BLUE STAR, situé en plein cœur de la capitale BUNKU NAGARA. Le chef du commando était supposé y résider. Une fois là-bas, Grandel et Kim ont découvert le pauvre homme recroquevillé au fond de sa baignoire, une coulée verdâtre lui barrant la joue. Contrairement à ce que leur a affirmé le personnel du casino, la femme d’Askar LIddo n’était pas là. Dans la veste d’Askar, les PJ ont mis la main sur un curieux message ainsi que sur la clef magnétique de son vaisseau entreposé au N° 32 du spatioport de la ville.

Quittant la chambre sans prendre le temps d’inspecter le cadavre pour déterminer les causes de la mort, Kim et Grandel rejoignent ROb et Walrotta qui s’enfièvrent autour d’une table de SAbbac. Enfin surtout Rob car Walrotta parait étrangement à côté de ses pompes. Ces deux là sont contents, ils ont récupéré un droide et quelques armes appartenant à l’Empire au cours d’une petite escarmouche qu’ils espèrent refourguer rapidement contre des crédits.

La question de savoir qui est ce mystérieux interlocuteur qui les emploie et que Grandel semble connaitre, quel rôle a joué la mystérieuse épouse du chef de commando et dans quel pétrin ils se sont fourrés ne semble pas à l’ordre du jour…

Oubliant quelque peu qu’ils étaient en mission, le groupe profite de sa soirée pour s’éparpiller. Rob, parcours les salles de jeu du casino Blue Star à la recherche de quelques poches à vider. Walrotta s’absente pensant qu’il pourrait profiter de la soirée pour accomplir un petit contrat. Il est missionné par deux inconnus pour aller récupérer un sac laissé à l’abandon dans un restaurant. Finalement, sur place il tombera sur deux mafieux en possession de l’objet et jugera plus prudent de repartir d’où il venait.

PANIQUE AU HANGAR 115

Grandel et Kim retrouvent Spenkler un solitaire à qui Grandel avait proposé un poste au sein de l’équipe il y a quelques jours. En fin de soirée tout le monde se retrouve autour du vaisseau d’Askar Liddo stationné au pont 32 du spatioport. Seuls, Rob, Kim et Walrotta parviennent à se glisser discrétement à l’intérieur. Ils y récupéreront un plan de vol pour l’épave du ZEMEDIS 25 ainsi que deux clichés de la femme qui accompagnait Askar. En zoomant, il apparait que son tatouage représente les plans d’un site. Rob ne résistera pas à l’envie de prendre les commandes et les trois compères fileront à bord du vaisseau qu’ils revendront rapidement dès le lendemain sur une petite station de contrebande.

Grandel et Spenkler se rendent seuls au rendez-vous avec Sulann Faadir, leur employeur du moment. Le rapport de Grandel est quelque peu circonspect. Il omet de nombreux détails quant à leur investigation ce qui semble un peu troubler Sulann qui consent néanmoins à le rétribuer de quelques crédits.
Une fois la troupe réunie à nouveau le commandant tente d’imposer son organisation de l’équipage en affectant à chaque homme un poste et une rétribution en conséquence. Mais son point de vue passe mal, notamment auprès de certains de ses hommes qui voient d’un oeil de plus en mauvais la main mise du commandant sur l’équipage. Son leadership est clairement mis en cause et il doit consentir à quelques arrangements pour ne pas risquer une mutinerie.

Les hommes du REVENGER-01 décident de prendre une bonne nuit de repos avant de se mettre en route pour l’épave du ZEMEDIS 25…

L’EPAVE DU ZEMEDIS

Kimber DEX et WALROTTA décident de trainer un peu en ville tandis que Rob, Grandel et Spenkler partent visiter l’épave du Zemedis 25. Ils parcourent quelques milliers de kilomètres dans l’atmosphère de Vodran avant de se poser en bordure du marais où le vaisseau a échoué. Ils loueront des speederbikes auprès du tenancier de la SPEPAM Waldor Carlo avant de s’enfoncer sous la dense canopée des mangliers géants, quelques mètres au dessus des flaques boueuses et odorantes.

Mais à peine ont-ils commencé à leur progression qu’ils sont pris en chasse et attaqués par des pirates du marais. La traque fut sans pitié. Spenkler a bien failli y rester et les deux bikes louées sont complètement détruites. Après être venus à bout des quelques droïdes de protection du vaisseau ils le fouillent et tombent nez à nez avec Dergo Urnam. Cet arconien est le seul survivant. Il leur apprendra que l’attaque à été menée par une étrange femme qui porte un imposant tatouage qui remonte jusque dans son coup. Se sentant redevable, Dergo propose aux personnages de leur obtenir une comparution auprès de son maître Jawaral Nyuk’lando un hutt qui « fait des affaires » comme il précisera avec un petit rictus qui en dit long.

Au sortir du vaisseau les PJ découvrent l’autre côté de l’épave et constatent que celui-ci s’est arrêté juste au bord d’un immense cratère. A ce moment les moteurs de deux bikes rugissent et bientôt nos amis découvrent leurs deux compagnons qui les ont rejoint. Vont-il rompre leurs accointances avec les Techno-Dirigeants qui les font travailler pour traiter avec leurs ennemis les hommes du Hutt ? Joueront-ils double-jeu quitte à prendre des risques…

Les personnages descendent dans le cratère par un petit escalier escarpé. Certains chutent et dévalent jusqu’à l’intérieur de la caverne pour découvrir qu’il s’agit en fait d’un ancien temple Jedi. A peine repris connaissance qu’un T’Landa Til fonce sur eux en tentant de les dévorer.

Une fois la bête vaincue, ils découvrent une sorte d’autel sur lequel cinq cristaux bleutés reposent sur de petites colonnes en bois sculptées et irradient un halo luminescent. Ils les mettront dans leur sac avant d’apercevoir un coffre dans une petite niche sur le côté. Kimber l’ouvre et s’empare du contenu qu’il met dans son sac. Sans trop inspecter plus avant les voici qui remontent vers l’extérieur. Rob semble un peu étourdi. Peut-être le contact avec les cristaux…

Alors que trois d’entre eux ont rejoints le sol ferme, le vrombissement d’un vaisseau retentit et bientôt, un petit groupe d’hommes en arme dont ils reconnaissent les uniformes, (ceux du B.T.D), avance vers eux. Grandel réalise qu’ils interviennent car il leur a montré le message intercepté mentionnant l’épave. Il esquisse un geste amical mais se ravise lorsqu’il comprend que les soldats ne semblent pas le reconnaitre. Une fusillade commence et s’achève presque immédiatement. les soldats tombent à terre, tandis que le gradé qui les accompagnait remonte à bord et que le vaisseau remet les gaz.

Une fois le calme revenu, Kimber et Walrotta ne tiennent plus. Ils exigent immédiatement des explications de la part de Grandel dont le comportement leur semble incompréhensible. L’échange est bref mais sérieux et brutal. Kimber ira jusqu’à envoyer une droite à Grandel tandis que Walrotta lui maintient les bras dans le dos. Seuls, Spenkler et Rob prennent la défense du commandant et enjoignent à leurs compagnons de cesser cette mutinerie.

Les personnages retraversent le marais en essuyant un bref assaut de pirates en Speederbikes. De retour à l’entrepôt de la SPEPAM, les voici qui doivent justifier la perte des Speeders endommagés auprès du patron Waldor Carlo et s’acquitter de leur dette rallongée par la préhension de la caution. Heureusement que Waldor disposent de mécaniciens dévoués qui interviennent lorsque les PJ commencent à resquiller. La petite bande a décidément bien du mal à accepter la conformité des lois et des usages.

Une fois à bord de leur vaisseau, Dergo Urnam programme le naviordinateur en direction de Nar Shadda pour leur obtenir un entretien auprès de son maître le hutt Jawaral Nyuk’lando. Tandis que le vaisseau traverse l’espace, l’équipage et son commandant entament une houleuse mise au point. Il est temps de s’organiser…

AUDIENCE AVEC LE HUTT JAWARAL

Les PJ sont amenés auprès du maître de Dergo, le hutt Jawaral Nyuk’lando qui consent à leur accorder une audience dans son palais sur Drall.
La veille au soir, ils passent la soirée au Café Fusion ce qui leur donne l’occasion de s’approvisionner auprès d’un contrebandier à qui ils achètent quelques pièces d’équipements et des armes. Rob trainera quasiment toute la nuit dehors pour acheter d’autres produits illicites.

Le lendemain, ils pénètrent le palais et sont reçus par le Hutt et sa cour. Ce dernier, pour les remercier d’avoir sauvé l’un de ses hommes, leur propose un marché. Si les PJ acceptent d’aller libérer l’un de ses hommes détenu dans un pénitencier, il leur livre Lady Ordella la mystérieuse brune au tatouage dont les PJ ont complètement perdu la piste et qui semble être au centre de leurs investigations. En plus de cela, il leur propose de leur faire construire un sabre-laser avec les cristaux trouvés dans le cratère près de l’épave. En contrepartie, il gardera une part des cristaux.

Mais, oubliant qu’ils sont devant un hôte d’importance dont le temps est précieux, nos amis entament une querelle pour savoir si oui ou non ils acceptent la proposition de Jawaral. Ce dernier s’énerve et ordonne à Dergo de les reconduire avant qu’il se décide à s’en débarrasser d’une façon plus violente. Finalement, les PJ font savoir, par l’intermédiaire du droide protocolaire, qu’ils acceptent le marché. Ils renoncent cependant à la proposition concernant la transformation d’une partie des cristaux pensant naÏvement qu’ils pourront toujours trouver une autre piste pour en tirer profit.

De retour au vaisseau, le commandant Grandel tente de rétablir un semblant d’ordre au sein de l’équipage dissipé. Walrotta et Kimber semblent en vouloir au commandant et lui reprochent de mettre au banc les extra-terrestres et de favoriser les humains. Finalement le calme revient et le vaisseau finit par se poser aux abords du pénitencier. Mais, alors que les PJ s’apprêtent à sortir du RVENGER-01, le circuit radio crépite et Grandel reconnait immédiatement la voix de Sulann Faadir…

L’EVASION DU TWI’LEK

Les PJ vont tenter de pénétrer dans le pénitencier. Après avoir garé leur vaisseau aux abords de la zone sensible, ils sont inspectés par un vaisseau des douanes qui a assisté à leur atterrissage. La fouille du vaisseau entraîne une amende de 2000 crédits qui sera monnayée en un pot de vin de 1500 crédits auprès du capitaine. Empruntant le tunnel d’évacuation des eaux usagées de la prison, les PJ devront se défaire d’un ver gigantesque qui tente de les engloutir.

Ils finiront par parvenir au sas d’entrée. Mais deux d’entre eux ont très mal supporté le contact avec l’eau contaminée est ont contracté un virus. C’est le cas de Rob qui finira par s’évanouir…

Finalement c’est Spenkler qui finit par s’approcher le plus de la porte de la cellule dans laquelle est retenu prisonnier le Twi’lek de Jawaral. Hélas, un peloton de gardes fait irruption et malgré le dispersement que tente Grandel à coup de grenade, les PJ doivent se replier pour ne pas risquer de tous y passer. Kimber hélas, s’est fait allongé par les salves de blasters et ses compagnons abandonnent sa dépouille pour regagner leur vaisseau.

Ils vont devoir trouver un autre moyen pour mener à bien leur exfiltration…

Les personnages parviennent à investir le pénitencier impérial et a exfiltrer le twi’leck bras droit de Jawaral. Ils retournent auprès du baron de la pègre et celui-ci leur remet le cadavre de Lady Ordella.

Dans un mini datapad que l’espionne porte, les Pj trouvent quelques messages et notes pris par la belle. Ils y découvrent qu’elle a fait la connaissance d’un agent double infiltré parmi les Techno-Dirigeants et qui semble travailler pour la même organisation qu’elle (un groupement para militaire dont les projets semblent encore flous). L’espion aurait détourné des informations concernant le projet SALTO-18.

Fort de ces découvertes, les Pj décident de retourner auprès de Sulaan Faadir pour négocier le fruit de leurs investigations.

PROJET SALTO-18

Le Commandant Grandel Teem et son équipage retourne auprès de Sulaan Faadir pour lui révéler de nouveaux éléments concernant leur enquête.
Ce dernier leur obtient un entretien avec les très dignes représentants du Directoire des Techno-Dirigeants, l’une des rares entités fiables qui porte un immense espoir de liberté pour l’ensemble des peuples de la galaxie.

Le Directoire, charge les personnages de retrouver le traître qui se cache parmi eux et risque de compromettre le Projet SALTO-18, (la construction d’un type de moteur révolutionnaire qui pourrait augmenter la vitesse des sauts en Hyperespace. Malheureusement, le ton monte auprès des Techno-Dirigeants, le commandant considérant que leurs émoluments sont par trop chiches, en comparaison des risques encourus pour leurs opérations. Ils parviennent tout de même à trouver un accord, notamment grâce au fait que Rob Handaru renonce à sa part du gâteau.

Mais, alors que leur vaisseau doit les mener sur la station spatiale, pour poursuivre la traque du traître infiltré, en interrogeant le personnel, celui-ci a été programmé pour un atterrissage suicide sur une planète aux mains de l’Empire. De justesse, l’équipage parvient à poser le vaisseau largement endommagé sur une plaine herbeuse et se risque à l’extérieur à la recherche d’aide pour réparer le bâtiment. Un petit sentier escarpé gravit un impressionnant pic rocheux derrière lequel un petit village d’une centaine de Huttes de Duros attend les PJ…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prêt pour partir à l' aventure ?

Proposer ou Trouver une partie sans difficulté

Handcrafted with for Gamers © 2021  •  Armadon Theme by Themosaurus. All related content, characters, names and materials that could be part of an existing work, are the exclusive property of their authors.