Pax Elfica, : Préparation à la session 0

En prévision de la session 0, je leur avais envoyé un petit questionnaire et extrait les pages de la 5e relatives aux ajouts de backgrounds, races etc. L’idée c’est qu’ils puissent choisir facilement des éléments de gameplay pour s’intégrer dans l’univers dés la création de leurs persos, et moi d’avoir des billes à l’avance sur ce que je pourrais utiliser au début pou rles faire plonger dans les différentes intrigues de la campagne. Les questions sont simples, et je ne demandais pas des paragraphes de texte, ayant moi-même beaucoup de mal à « comprendre » un personnage que je joue avant 2-3 sessions.

Donc je leur ai demandé surtout les grandes lignes aux questions suivantes:

  • Que pensez vous de l’occupation elfique, quel est votre sentiment vis à vis de leurs actions ?
  • Frayez vous avec les Ifriers ? Quels sont vos sentiments vis à vis d’eux ?
  • Avez vous des parents/proches en ville et si oui quel est leur profession ?
  • Avez-vous des proches qui ont été emmenés par les elfes Nariamórien ?
  • Ou étiez-vous pendant la guerre avec le nécromant ?
  • Quel est votre lien avec Klaus, le propriétaire de l’Auberge de l’épée ?
  • Quel est votre rôle au sein de l’auberge ?
  • Quelles professions antérieur avez-vous exercé en ville ?
  • Quelles sont les aspirations de votre personnage vis à vis de la situation en ville, et de sa situation personnelle ? S’agit-il de s’en prendre à l’occupant, de prendre une place politique en ville, de racheter des parts de l’auberge à Klaus etc etc ?

Voilà en gros.

Les réponses des PJ

(et leur présentation du coup)

Garett

Un halfelin qui travaille en tant qu’espion pour le Norlande. Il vit dans le village halfelin de Brenhaven, et a pour mission de comprendre pourquoi les elfes restent ici. Il n’est pas natif de Brenhaven, et ne possède donc pas de sorcelet, mais s’y est installé peu après la guerre contre le Nécromant, et y a tissé des liens. Sa couverture était une table pour vendre des babioles et faire de menus réparations au RdC de l’Auberge de l’épée, mais la concurrence l’a rapidement mis en échec. Klaus s’étant pris d’amitié pour lui, il lui a proposé un poste d’intendant afin de palier le manque laissé par Dominique, le précédent occupant du poste, enfayté.


Il ne supporte pas les elfes de la Nariamorien, mais prend sur lui afin de ne pas compromettre sa mission. Cependant un ordre de son Roi, et il en serait tout autre et pour cause : il connaît des enfants qui ont disparu, emmenés par les elfes.
Il conserve caché quelques affaires témoignant de sa loyauté au Norlande, dont les intérêts passent avant tout pour lui. Tant d’ailleurs qu’il a tendance à se fondre un peu trop dans ses couvertures s’il ne fait pas attention.

Pour les liens que je vois d’instinct : très clairement ça va être le perso qui peut, si tant est qu’il s’y intéresse, faire avancer l’équipe dans l’arc elfique. Le fait qu’il gère l’intendance et notamment l’approvisionnement pourra être l’occasion de le faire rencontrer l’autorité, que ce soit pour des laisser passer, des contrôles etc, il faut que je vois comment exploiter ça au mieux. Qui plus est, il a spécifié connaître des victimes d’enlèvement, quand ceux-ci vont revenir avant que les animaux sacrés ne débarquent en ville, c’est un vecteur à exploiter également.


L’intendance, ça peut être aussi l’occasion de s’affronter pour des ristournes chez les fournisseurs, et de comploter pour empoisonner le stock de l’Auberge du Pont, avec de la poudre qui donne soif, ou de faire passer un copain dans une caisse. Bref à voir.


Rolovin

Un barde, demi-elfe, qui n’a qu’un Dieu : la liberté. Et qui déteste donc les elfes non parce qu’ils sont des elfes, mais bien pour la place qu’ils occupent. Il aide les Ifriers du mieux qu’il peut, les renseigne s’il le peut, et leur a déjà fait passer du matériel en contrebande. Fils de soldat, son père est décédé durant la guerre contre le Nécromant. Rolovin aide sa mère, couturière qui vend le fruit de son travail aux halles, comme il le peut. Il n’est pas exclusif à l’Auberge de l’épée, et tout le monde l’a probablement déjà vu en ville. En revanche il s’est lié d’amitié à Klaus, et fréquente déjà des membres de son personnel (on va définir ça ce soir ;]).

Son énergie toute entière sera de chasser les elfes pour rendre à Brenhaven son seul et légitime maître : son peuple. Cependant, sa proximité relative avec les Ifriers le rend un brin paranoïaque.

J’aime mes joueurs parce qu’ils ont lu le manuel des joueurs et qu’ils ont répondu à mes questions en en tenant compte :]
Du coup il a un pied dans l’auberge du pont, et chez les ifriers. On verra comment il va réagir quand il va découvrir la noirceur de ces derniers et quel parti il va prendre dans le premier arc proposé par la campagne.


Sepherene

Fille de Klaus et d’une demie elfe qui est morte il y a un bail. Sepherene a été élevée par sa mère, qui refusait plus ou moins de lui admettre la vérité. Douée pour la magie, elle est partie dans le Norlande afin d’y suivre un cursus la promettant à un haut rang dans son art, mais la guerre avec le nécromant a tout fait basculer. Les élèves ont été rappelés, elle s’est battue, et si elle vit la fin de la bataille, ce ne fut pas le cas de sa mère. Klaus, qui a des sentiments forts mais conflictuels envers elle, l’a alors recueilli, mais était bien loin de pouvoir lui offrir les études qu’elle souhaitait, d’autant plus que la magie était désormais interdite.

Elle accepta la proposition de son père d’être serveuse pour son auberge, mais continua secrètement la magie, et pas n’importe laquelle : la nécromancie. Elle pense pouvoir redonner vie à sa mère et étudie pour cela les arcanes de la mort. Si elle pouvait ajouter à cela de trouver une grosse somme d’argent pour retourner à ses études dans le Norlande, ce serait la panacée. Tharivel, son oncle, voit en elle la soeur qu’il a perdu, même s’il reste à sa place. Mais s’il comprend qu’elle pratique l’art interdit, qui sait comment il réagira.

Background tiré en partie de celui de Thanorivel, ça nous en fait un nouveau du côté des elfes. Mais j’imagine que le pouvoir du Drac va probablement l’intéresser quand il se présentera.


Bohd’var

Goblin à la recherche d’un lutin dans le camp des réfugiés (relation à définir), c’est pour cela qu’il est venu à Brenhaven. Peut-être plus prompt aux compromis que ne le laisse supposer son appartenance à l’espèce gobeline, il a essayé de s’intégrer, suite à la guerre contre le nécromant, dans le monde des hommes, qui est vite devenu celui des elfes. C’est ainsi que Klaus, qui s’est pris d’affection pour cet être singulier, lui a proposé un travail. En fait plusieurs.

Mais le jeune vert de peau n’en a voulu qu’un seul : balayeur.

Avec SON balais, pas un autre. Il fait son travail, et sur son temps libre, va discutailler avec des réfugiés, à la recherche de son ami disparu durant la guerre. D’aucun remarqueront, s’ils sont attentif, la facilité avec laquelle il monte sur son balais soutenu par un orteil quand il doit récupérer les précieux liquides de nettoyage que Gisila pose en hauteur, hors de portée des enfants. Tout aussi étrange, c’est lui qu’on appelle quand il s’agit de dégonder une porte de meuble bloquée.

Bohd var, qui a un physique qu’on remarque, est un moine, et si je comprend bien mon joueur, ce qui va l’intéresser, ce sont les intrigues avec les réfugiés. Il est petit, discret, je me demande comment les autres vont le convaincre de les accompagner dans les sorties nocturnes, mais c’est à voir. De toute façon, les liens entre eux seront définis ce soir.


Beremo

Fils de marchands, assez aisés, Beremo s’est fait pistonné par Klaus pour trouver un travail après avoir aidé ses parents une longue partie de son existence. C’est un homme qui travaille dur et qui pense que tout le monde devrait faire de même.

Mais surtout, en tant qu’habitant de Brenhaven, il veut mettre les elfes dehors à tout prix. Tous les elfes. brenhaven appartient à ses habitants et ce sont des humains, peu importe lesquels d’ailleurs. Tant qu’on met l’occupant dehors et que l’on reste entre Brenhavois.

Pas trop d’info sur mon ami Beremo, c’est peut-être la moins fournie des réponses que j’ai reçu. Mai sbon il y a déjà de quoi l’exploiter, et j’imagine que son aveuglement potentiel à propos de qui tient la ville « tant qu’on reste entre nous » en fait un parfait candidat ou pou rune défection vers l’Auberge du Pont, ou pour les Ifriers s’il est approché correctement.


Préparation des questions de la soirée

(Où on va établir rapidos le contrat social et faire les liens entre les PJ)

Pour rédiger rapidos ces questions, je me suis inspiré de cette page de 500NDG : http://www.500nuancesdegeek.fr/forum/vi … .php?t=189

Elles ne sont pas la panacée, mais je pense qu’elles englobent bien mon objectif de base qui est qu’il doivent être un groupe uni au départ de la campagne. C’est sujet à débat, n’hésitez pas si vous voyez des trucs qui vous chiffonne ^^.

La règle des liens proposés ce soir n’a rien d’original :

  • Le premier dans l’ordre alphabétique choisis un lien et un lié.
  • Il explique le contexte et le lien, avec l’accord du joueur cible.
  • Quand c’est fait le joueur cible choisi un lien et un lié, etc
  • Tout le monde doit avoir un lien avec tout le monde

Les liens proposés (rien d’obligatoire s’ils pensent à autre chose, et rien d’original en soi, je veux juste qu’ils se connaissent plus que ça en début d’aventure) :

  • Il s’agit d’un parent, avec qui vous avez eu un moment marquant (bon ou mauvais comme tu veux)
  • Il t’as aidé durant un mauvais coup du sort. Décris lequel et en quoi
  • Il a été ton piston pour entre à l’auberge de l’Épée.
  • Il t’as donné un coup de main dans une mauvaise passe avec les elfes (un alibi, un sauf conduit, etc)
  • Il connaît ton secret. Décris dans quelle condition il l’a découvert, et pourquoi il ne le révélera pas forcément pour l’instant.
  • Vous avez travaillé ensemble précédemment. Décris en quoi il a été bénéfique pour toi, mais aussi en quoi il t’agace.
  • Il t’a aidé à atteindre un but, décris lequel et comment.
  • Durant la guerre, vous étiez frère de régiment. Parle de ce qui t’as marqué chez lui et d’un fait d’arme commun.

J’en ajouterai peut-être d’autres si j’y pense avant ce soir (le as échéant je mettrai à jour). Le but c’est qu’il y ait discussion entre les PJ pour qu’ils établissent des relations solides, et qu’ils soient déjà un groupe solide en vue des questions de groupe.

Les questions qui vont être posées ce soir, et sur lesquelles on va débattre un moment :

  • En tant que groupe, au delà des objectifs et moyen, le groupe a-t-il des valeurs et normes, partagées par une majorité d’individus (ou supposées l’être) ?
  • En tant que groupe, au delà des objectifs et moyen, le groupe a-t-il des valeurs et normes, partagées entre ses simples membres ?
  • Comment maintenez vous une certaine cohésion de groupe ?
  • Quelle est l’optique de la campagne pour vous, individuellement d’abord, joueur, PJ, puis collectivement ?
  • Si un objectif commun a été déterminé, comment se traduit-il en terme de moyens, selon vous ?
  • En quoi pensez vous être plus forts ensemble pour parvenir à votre objectif ?
  • A contrario, quelles sont vos faiblesses, à chaud, sans recul ?
  • A qui pensez vous faire confiance en ville ?

Enfin, un petit point gameplay :

  • Il y a des possibilités étendues de TPK, comment voulez-vous qu’on les gère ?
  • Si un personnage est enfayté, que fait-on pour le joueur ?
  • Si un personnage meurt, comment voulez vous gérer ça : prétiré, PNJ, nouveau personnage, hardcore mode ?
  • Acceptez vous les ajout de règles proposées par la version 5e de Pax Elfica, et si non, que voulez vous qu’on change ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prêt pour partir à l' aventure ?

Proposer ou Trouver une partie sans difficulté

Handcrafted with for Gamers © 2021  •  Armadon Theme by Themosaurus. All related content, characters, names and materials that could be part of an existing work, are the exclusive property of their authors.